Découvrez les astuces d’une location efficace

Une relocation professionnelle ou d’ordre personnelle, entraîne souvent son lot d’inquiétudes et de stress, encore plus lorsqu’il est question de devoir trouver un logement rapidement.

Avec les nombreux dossiers déposés par annonce, la concurrence pour accéder à la location est rude. Dans certaines régions, les logements se louent dès qu’ils sont sur le marché et les propriétaires, qui n’ont que l’embarras du choix, ne vont certainement pas s’embêter vous relancer.

Dans ce contexte, si vous souhaitez vous démarquer, il est primordial de préparer le dossier complet et parfait qui vous fera sortir du lot. Voici des astuces et conseils pour vous aider à obtenir le logement de vos rêves.

Préparez l’ensemble des pièces justificatives

Lorsque vous montez un dossier de location, un certain nombre de pièces justificatives peuvent vous être demandées par le propriétaire ou l’agence immobilière. Déposer un dossier incomplet et qui ne comprend pas l’ensemble des pièces requises, peut vite s’avérer rédhibitoire, surtout si la demande est forte.

D’un autre côté, la liste de documents que l’on peut vous  exiger de vous ou de votre garant, le cas échéant, est strictement encadrée par la loi ALUR dans son décret n°2015-1437 du 5 novembre 2015. En pratique, il vous est obligatoire de pouvoir fournir un justificatif portant sur :

  • votre identité (carte d’identité ou de séjour, permis, passeport…)
  • votre situation professionnelle et/ou scolaire (contrat, carte professionnelle, extrait Kbis…)
  • vos ressources (3 derniers bulletins de salaire, 2 derniers bilans, indemnités, bourse …)
  • votre domicile (quittance de loyer, avis taxe foncière, facture d’énergie…)

Assurez-vous de bien avoir l’ensemble de ces documents, ou alors de vous les procurer le plus rapidement possible si ce n’est pas le cas. Cela vous évitera les grandes déconvenues liées à un refus pour candidature incomplète. L’idéal est d’avoir dans votre boîte mail un brouillon contenant une compilation de votre dossier complet et prêt à être envoyé directement après une visite intéressante. Cela est plus pratique, rapide et moins encombrant pour vous, mais aussi pour le décisionnaire final.

Insérez des pièces et des informations qui vont vous différencier

Certains propriétaires peuvent aller trop loin et demander des documents strictement interdits tels qu’un extrait de casier judiciaire, des relevés de compte bancaire, une attestation d’absence de crédit ou encore une attestation de sécurité sociale. Vous ne devez les fournir en aucun cas, tout comme il est strictement interdit de payer pour réserver le logement ou de procéder à toute autre transaction financière.

Pour rassurer le propriétaire sur votre sérieux et votre solvabilité, vous pouvez, en revanche, décider d’ajouter à votre dossier plusieurs éléments qui pourraient faire la différence en votre faveur en cas d’hésitation. Vous pouvez par exemple inclure un CV ou vos diplômes, une attestation de demande d’APL, une lettre de recommandation de votre ancien bailleur, une lettre d’engagement de votre garant ou même une lettre de motivation avec une présentation de vous-même et de vos habitudes (pas d’animaux, non-fumeur…).

Enfin, soignez aussi bien votre dossier de location que votre présentation lors des visites. Parfois, une courtoisie ou un sourire bien peuvent aussi vous démarquer et faire que l’on se souvient de vous facilement et positivement.

Anticipez le financement d’une caution

Bien que non obligatoire, la demande d’une caution ou d’un dépôt de garantie, dont les montants peuvent vite se révéler importants, est quasi systématique pour la signature d’un bail de location.

Pour ne pas passer à côté de l’appartement ou la maison de vos rêves, vous pouvez essayer de trouver un garant dans votre entourage capable de s’engager à payer à votre place en cas de défaillance de votre part. N’importe qui peut se porter caution pour vous, même si les bailleurs auront tendance à privilégier les membres de la famille proche pour plus de sécurité, à condition qu’il réside en France (sa nationalité n’a quant à elle aucune incidence).

Si vous êtes dans l’incapacité de trouver un garant, une autre solution sera de vous tourner vers la garantie Visale. C’est « Action Logement » qui se porte caution et qui paye le loyer en cas de manquement. Les loyers sont garantis à hauteur de 36 mois, à condition de remplir au moins l’un de ces critères :

  • avoir entre 18 et 30 ans
  • être un salarié de plus de 30 ans embauché depuis moins de 6 mois (hors CDI) ou qui gagne moins de 1500€ nets/mois ou en mobilité professionnelle ou en possession d’une promesse d’embauche de moins de 3 mois
  • être éligible au bail mobilité
  • être logé par un organisme d’intermédiation locative

En ce qui concerne le logement que vous souhaitez garantir grâce à la Visale, il est lui aussi soumis à des critères d’éligibilité. Il peut être meublé ou non, doit être votre résidence principale, doit avoir un loyer dans la limite de 1500€/mois charges comprises en Île de France contre 1300€ dans le reste du pays et enfin, doit être décent et respecter le RSD (Règlement Sanitaire Départemental).

Enfin, si aucune des solutions proposées ne peut s’appliquer pour vous, de nombreuses entreprises proposent dorénavant un service de cautionnement payant. Le mieux est d’obtenir un accord de principe que vous validerez si le propriétaire insiste. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page